Toolbox Murders - 2004


Un jeune couple s'installe dans un vieil immeuble hanté par un assassin avec des murs pas très épais et des voisins un peu trop bruyants...

toolboxmurdersaff

Soyons clair, net et précis : ce remake d'un obscur film de 1978 est le meilleur film de Tobe Hooper depuis Massacre à la Tronçonneuse 2. C'est même un petit précis du Slasher : meurtres toujours surprenants, malins et de plus en plus gores, whodunit amusé avec pléthore de personnages et un immeuble qui réserve quelques surprises.

ToolboxMurders_couple

Le scénario, généreux, ne sacrifie aucun personnage, là où les autres films embrochent pantins et bimbos sans réfléchir.

Et si effectivement certains sont proches de la caricature comme Ned, chacun vit ici sous nos yeux. La première victime, une jolie blonde, va s'acheter des clopes. Un couple s'engueule. L'ado du coin matte une voisine avec la webcam. La voisine en question fait du jogging avec la nouvelle venue etc...  Des tas de petits détails anodins qui s'intègrent idéalement à l'histoire.

toolboxphoto4

Comme tout est crédible, habité si j'ose dire, dans cet immeuble, les meurtres qui pourtant jouent la surenchère du fun et du gore le sont tout autant.

Ce jeu entre le sérieux des situations et le coté grotesque des meurtres fait d'ailleurs tout l'intérêt du film. Comme un gros clin d'œil à l'arme improbable de Massacre à la Tronçonneuse, l'assassin se sert ainsi de tous les ustensiles possibles de sa caisse à outil, nous passant en revue tout le catalogue de Bricorama : marteau, perceuse, pistolet à clou, cisaille, scie circulaire...

toolboxphoto3

Et tradition du slasher oblige, cet assassin masqué a aussi la joyeuse habitude de se cacher là où on ne l'attend jamais.

Tobe se fait vraiment plaisir à ce niveau là, comme un gamin répétant inlassablement la même blague. Et le comble, c'est qu'il réussit à chaque fois à me faire faire des bonds dans mon fauteuil.

tm

De la crédibilité, du sérieux et du vécu, en face d'un assassin aussi joueur, Angela Bettis (vu dans May) en a à revendre et incarne Nell à merveille : une fille décidée, courageuse, qui raisonne intuitivement et qui découvre peu à peu ce qui se trame dans cet immeuble.

C'est ce personnage qui permet à Toolbox Murders de ne jamais sombrer dans la parodie ou dans la facilité.

Intelligent, distillant son lot de frissons et amusant de bout en bout, le film est une franche réussite et aurait mérité un plus gros budget pour que la mise en scène, ici bien fluide, gagne en ampleur.

Mais le résultat est là : clair, net et précis.

nell